Comment arrêter une crise de hoquet ?

Les crises de hoquet ne se déclenchent souvent que lors des moments où la discrétion devrait être de mise. Les études scientifiques ont démontré que le stress pouvait être un facteur favorisant du hoquet au même titre que lorsqu’on mange trop vite ou lorsqu’on boit un liquide trop froid. Il existe cependant des cas dans lesquels les crises de hoquet arrivent sans aucune raison fondée.

Les solutions pour arrêter le hoquet

Le hoquet est avant tout causé par les contractions brusques du diaphragme qui font ensuite vibrer l’air qui sort de la glotte. Les contractions sont quant à elles causées par une stimulation excessive du nerf phrénique qui contrôle le diaphragme. Il existe plusieurs solutions pour contrôler le nerf phrénique et arrêter une crise de hoquet. Appliquer un glaçon sur le nombril est la solution la plus efficace et radicale pour bon nombre de gens. Cela s’avère très efficace dans la mesure où le nombril est relié par un méridien énergétique au diaphragme et le contact du glaçon force cette région à s’éveiller et contrôler les contractions du diaphragme. Pour les remèdes de grand-mère, boire un verre d’eau à l’envers est le remède le plus connu. Cela consiste à boire un verre d’eau en se penchant en avant tout en plaçant le menton dans le verre. Il y a aussi l’astuce du carré de sucre trempé dans du vinaigre qui est efficace, mais dont les effets tardent un peu pour arrêter le hoquet.

Si le hoquet dure plusieurs jours sans s’arrêter, il est quand même préférable d’aller voir un médecin afin d’éviter une grosse fatigue ou encore une perte de poids.

Ce contenu a été publié dans Santé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *