Comment arrêter de vouloir tout contrôler ?

L’art du lâcher prise s’acquiert avec l’expérience. En matière de coaching et même dans la vie quotidienne, il faut savoir adopter cette attitude de lâcher prise surtout quand la situation devient incontrôlable et que tout semble partir en vrille.

Le contrôle, qu’est ce que c’est ?

Le contrôle se manifeste par la volonté de tout diriger et d’exiger des résultats que l’on désire obtenir. Le contrôle provoque de l’impatience, de l’inquiétude et surtout du stress, car les résultats obtenus ne sont pas souvent ce que l’on désirait au départ. Lorsqu’il est intensifié, le contrôle ne permet pas à celui qui dirige d’avoir confiance aux autres et il aura tendance à tout faire lui même ou à exiger de ses collaboraters des résultats qui dépassent largement les moyens à leurs disposition.

Discerner ce que vous pouvez contrôler ou pas

Le lâcher prise permet de prendre un peu de recul face à une situation qui réveille colère, émotions négatives et stress en vous. Pour ce faire, il vous faudra discerner les choses que vous pouvez contrôler et ceux sur lesquels vous n’avez aucun pouvoir. Il vous faudra apprendre à faire confiance, à déléguer et à laisser les solutions venir à vous. Après avoir effectué ce discernement, vous pouvez par la suite faire le deuil et changer de stratégie, voir les choses d’un autre angle. Pour illustrer cette idée, voici un exemple assez révélateur. A une époque où il fallait chasser pour manger, un homme a voulu attraper un singe. Il a mis du riz dans son piège et attendait sagement sa proie. Lorsque le singe a senti et vu le riz il s’est empressé de l’attraper, sa main s’est coincée dans le piège que l’homme a fabriqué. Il lui aurait suffit de lâcher le riz pour que sa main puisse se libérer et malheureusement, il était tellement obsédé par cette nourriture qu’il a finalement été capturé. En lâchant prise, en prenant du recul, il aurait pu échapper à sa capture. Il aurait alors dû faire le deuil sur cette nourriture et voir les choses d’un autre angle.

Ce contenu a été publié dans Nos défauts, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *