Comment arrêter de transpirer des aisselles naturellement ?

Odeur nauséabonde et auréole, la transpiration des aisselles peut-être extrêmement gênante. Pourtant la transpiration est un phénomène indispensable à l’anatomie humaine puisqu’elle permet d’évacuer les toxines de l’organisme à travers la peau. Existe-t-il une solution pour lutter contre cette mauvaise odeur et ces auréoles ? Est-ce qu’il y a un moyen de contrôler sa transpiration ? Voici les conseils pratiques pour lutter contre la transpiration des aisselles.

L’antitranspirant le plus efficace est le déodorant naturel

Une affirmation non confirmée prétendrait que les déodorants à base d’aluminium pourraient entraîner certaines maladies graves notamment le cancer des seins. C’est pourquoi il est préférable de toujours utiliser des produits naturels. Pour les plus perplexes, il est possible de créer son propre antitranspirant naturel en mélangeant une quantité égale du bicarbonate de soude et de l’eau pour en obtenir une pâte qui, en laissant agir sous les aisselles pendant environ une demi-heure puis rincer, pourra servir d’antitranspirant très efficace. Il y a aussi le mélange de jus de citron et pulpe de tomate appliqué 15 minutes avant de se coucher puis à rincer. Ou encore les vinaigres à base de malt capable d’éliminer les bactéries responsables de la mauvaise odeur sous les aisselles.

Maintenir de bonnes habitudes d’hygiène

Il n’est plus à rappeler qu’il est indispensable de garder le corps en propreté toute la journée, encore plus si vous transpirez beaucoup. Le rasage est aussi très important, car les poils retiennent la sueur et ses bactéries. Maintenez la propreté de vos vêtements, quitte à en changer si vous sentez que vous transpirez beaucoup, car les bactéries ne meurent pas sur les vêtements, mais au contraire, se multiplient. Il faut également faire des exercices physiques réguliers, surtout pour ceux qui transpirent beaucoup, tout en gardant une alimentation équilibrée à base de protéine et éviter les aliments riches en graisse. Ne pas oublier de rester hydraté pendant la journée pour un effet diurétique, donc d’évacuer plus de toxine à travers l’urine qu’à travers la peau.

Suivre les traitements médicaux relatifs à la transpiration abondante

La transpiration excessive, appelée dans le jargon médical hyperhidrose axillaire, est une maladie comme tout autre qui peut être soignée. Si la transpiration est moins grave, un traitement médical à base d’aluminium ou d’anticholinergique peut être prescrit au patient. Mais pour les états plus critiques, des traitements plus importants peuvent être réalisés pour stabiliser la sécrétion de sueur comme les injections d’onabotulinum toxine de type A ou encore le traitement d’électrothérapie à l’ionophorèse consistant à faire 20 min de séances d’électrolyse sur l’épiderme, 2 à 4 fois par semaine, afin de limiter la transpiration. Il y a également l’injection de botox ou encore la sympathectomie qui consiste à introduire un appareil endoscopique sous les aisselles et neutraliser les nerfs responsables de la sécrétion de sueur. Ces procédés sont très efficaces, cependant très risqués et déconseillés par les spécialistes.

Ce contenu a été publié dans Bien être. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *