Comment arrêter de grossir du ventre ?

Un objectif que toutes les femmes (et les hommes) rêvent d’atteindre : le ventre plat. Comment faire pour maigrir du ventre et éliminer ce petit bidon inesthétique qui nous oblige à déboutonner nos pantalons ou à faire l’impasse sur la robe de nos rêves ? Voici 7 conseils pratiques pour avoir arrêter de grossir du ventre.

Mastiquez et prenez votre temps pour manger

Manger à la va-vite ? On oublie. Pour aider à maigrir du ventre, prenez le temps de bien manger et de prendre plaisir. Manger rapidement ou dans une position inconfortable favorise l’accumulation d’air et provoque des problèmes de digestion par la suite. Prenez votre repas dans le calme, et ce, pendant 20 minutes au minimum.

Équilibrez vos aliments en fibres

Très utiles pour le transit, les fibres sont présents dans la majorité des aliments : céréales, fruits, légumes, haricots, lentilles, etc. Malgré leurs vertus, lorsque les fibres sont digérés en quantité massive, ils irritent les intestins favorisant ainsi les ballonnements.

Evitez les farineux

Si vous avez les intestins fragiles, évitez les légumes farineux que vous pouvez retrouver par exemple dans les légumes secs. Certes, ils facilitent l’élimination, mais peuvent être problématiques pour ceux qui ont l’estomac fragilisé.

Misez sur les protéines

Vous pouvez les retrouver dans les viandes blanches, les poissons ou les œufs. Ils permettent de se ressourcer en énergie.

Préférez les aliments bien cuits

C’est beaucoup plus facile à digérer et à assimiler. La mastication est également plus aisée quand les aliments sont cuits.

Le sel, votre ennemi public n° 1

Bien dosé le sel conserve toutes ses vertus, mais consommé avec excès,  il peut engendrer d’autres soucis et pour ce qui concerne le ventre, c’est l’accumulation d’eau.

Evitez de grignoter entre les repas

Grignoter fait grossir et le ventre n’y échappe pas. Pour éviter de grossir du ventre, évitez au maximum le grignotage. Si vous devez prendre une collation, prenez-la à une heure fixe de la journée.

Ce contenu a été publié dans Santé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *